Fandom

Le monde des chemins de fer

Révolution industrielle

6 621pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

  • La révolution industrielle est un processus qui bouleverse les techniques de production : on passe d'un système artisanal, manuel, de production, dans des lieux dispersés, à une production recourant de plus en plus à une énergie provenant de machines, production en grandes séries, centralisée, utilisant des normes ou standards afin d'obtenir des produits d'une qualité homogène. Le passage d'un travail domestique à un travail de plus en plus spécialisé change radicalement les modes de vies. Elle ne touche pourtant pas tous les pays européens et son propre développement différe dans les régions touchées.

Catégories:


Industrialisation et croissanceModifier

La révolution industrielle, processus lent et continuModifier

Un processus caractérisé par l'accélération de la croissance et par les progrès du niveau de vieModifier

Constitutions des entreprises et naissance de l'organisation du travailModifier

L'entreprise accroît son capital et s'agranditModifier

Les entreprises cherchent des investisseurs, les sociétés par actions se développent et sont vendues en bourse : c'est le capitalisme.

C'est un système économique reposant sur la propriété privée des moyens de production (usines, machines) et la détention du capital est source de revenus. Il y a concentration :

  • horizontale : on se spécialise sur une activité principale (toutes les entreprises fabriquant le même produit se regroupent)
  • verticale : on regroupe des entreprises le long d'une chaîne de production (concentration en un seul groupe de l'entreprise d'extraction des matières premières aux distributeurs, en passant par les unités de transformation et les infrastructures de transport).

Selon le pays, ces concentrations prennent des formes différentes :

  • le cartel : ce sont des entreprises qui fabriquent le même produit, et qui s'entendent sur les prix et la quantité produite.
  • le trust : par la concentration, s'assurent une position dominante sur un secteur de l'économie.

L'entreprise se réorganiseModifier

C'est l'organisation scientifique du travail. Tout d'abord le taylorisme : il vise à améliorer la productivité de la main-d'œuvre avec des méthodes de travail, en séparant les tâches de conception et de fabrication. Les tâches sont découpées, c'est le travail à la chaîne; plus de surveillance, moins de flâneries. C'est aussi le début du stress.

Le taylorisme est amélioré notamment par le fordisme : l'ouvrier ne se déplace plus, c'est l'essor de la mécanisation, de la standardisation et de la parcellisation du travail : économies d'échelle. Cela permet un emploi massif d'ouvriers. Henry Ford veut faire un modèle unique, la Ford T, de ce fait elle est moins coûteuse. C'est l'entrée dans la société de consommation et l'essor des usines, mais le travail à l'atelier et au domicile existe toujours.

La révolution commercialeModifier

Il y a deux échelles :

  • l'internationale, avec l'essor des échanges maritimes, ferroviaires, la concurrence et le libre échange.
  • la nationale, se développent les magasins à succursales multiples : ils sont gigantesques, il y a beaucoup de personnel, des vitrines, les prix sont affichés, cela se fait dans un cadre luxueux. C'est le début de la publicité au cinéma, cela nécessite plus de trésorerie, plus de finances, il y a un développement des banques. Grâce à l'épargne des particuliers, les entreprises sont mieux financées, cela favorise l'industrialisation.

Crises et dépressionsModifier

Des crises et des dépressions jalonnent l'industrialisation du monde.

La crise est une rupture forte de la conjoncture économique, qui marque la fin d'un période d'expansion. La dépression est une baisse générale des prix et de la production.

Crise de 1929Modifier

L'origine de la crise de 1929 est due à un krach boursier, l'effondrement des cours des actions en bourse (le jeudi noir).

En France, la crise ne commence qu'après 1930. L'effondrement immédiat en Allemagne est dû au retrait des capitaux américains.

Le commerce internationnal baisse à cause du protectionnisme.

La montée du chômage est une conséquence de la crise suite à la fermeture d'entreprises et aux licenciements qu'elles entrainent. Pour régler cela, Pierre Mendès France préconise l'interventionnisme, qui est une idée de John Maynard Keynes.

Les différents cyclesModifier

La croissance au XIXe et au XXe siècle est irrégulière, elle est marquée par des cycles de Jaglar (cycles courts de 6 à 11 ans) et des cycles de Kondratiev (de 25 à 30 ans) avec des phases :

Durant les crises, le libre-échange est remis en cause.

----

Les informations originales de cette page proviennes de Wikipédia

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard