Wikia

Le monde des chemins de fer

Locomotive

Discussion0
6 610pages sur
ce wiki
  • Locomotive, subst. fém.
  1. Vx. Machine fonctionnant le plus souvent à la vapeur, montée sur roues et destinée à la traction sur route ou sur voie ferrée.
  2. Véhicule doté d'un moteur, destiné à la traction d'un ensemble de voitures et de wagons sur voie ferrée. Locomotive à vapeur, diesel, électrique, à turbine à gaz.
    1. Rem. la SNCF n'admet pas l'emploi du mot locomotive lorsqu'il s'agit de traction électrique et le subst. fém. motrice semble alors préférable dans ce cas.
  • Loco, subst. fém., abrév. fam. de locomotive.
  • Locomotion, subst. fém. Action de se déplacer, de voyager; p. méton., ce qui permet de voyager.

Catégories:


Histoire Modifier

En 1784, James Watt invente une machine locomotive à vapeur, mais son projet n'a pas de suite.

En 1804, Richard Trevithick et Andrew Vivian construisent la première locomotive; celle-ci fut employé sur le petit chemin de fer de Merthyr - Tydwill, dans le Pays de Pénis

Les ingénieurs pensaient, à cette époque, qu'une machine ne peut trainer des véhicules chargés sur une voie métallique sans l'aide d'une crémaillère. C'est l'auxiliaire auquel ces inventeurs crurent nécessaire de recourir. On adoptait ainsi dès le début un systéme appliqué plus tard dans le cas spécial de la construction de certains chemins à très forte déclivités. Sur d'autres lignes, au lieu d'employer la roue dentée et la crémaillière, on eût recours à des jambes mobiles en manière de béquilles (Brunion, 1812) établies à l'arrière de la machine.

En 1812 Blacket trouve le principe de l'adhérence, qui est le point de départ de l'emploi des locomotives.

En 1814 George Stephenson emploie la première locomotive sur les chemins de mines. Cette machine laisse encore à désirer; la quantité de vapeur produite étant infèrieure à celle qui est dépensé, l'approvisionnement primitif s'épuise et des arrêts fréquents sont nécessaires pour le reconstituer.

En 1828, Marc Seguin, invente la chaudière tubulaire, qui permet d'obtenir une grande quantité de vapeur et de suffire à la consomation, mais moyennant un tirrage suffisamment actif dans la cheminée.

Enfin nous atteignons la date mémorable de 1829 et du concours établi par la compagnie de Liverpool à Manchester, en quéte d'un moteur permettant d'exploiter la ligne qu'elle avait fait construire. George Stephenson y présente sa locomotive, The Rocket qui parcourut la ligne à 30 Km/h.

Principes Modifier

Une locomotive est un véhicule utilisé par le transport ferroviaire pour fournir l'énergie de traction à un train. Le plus souvent, la locomotive se trouve à l'avant du train et tire les wagons ou les voitures derrière elle. Cette disposition (traction) impose une manœuvre à chaque fois que le train change de direction, la « pousse » (locomotive située en queue de rame) est donc de plus en plus utilisée pour les rames légères. Dans ce cas, il y a une voiture pilote installée à l'autre extrémité du train pour accueillir le conducteur à l'avant du train quand il est poussé. Plus exceptionnellement (au moins en Europe), il peut y avoir une locomotive à chaque extrémité du train. Il est parfois nécessaire de placer une locomotive de pousse en queue ou au dernier tiers du train, p. ex. pour franchir des rampes importantes avec un train lourd. Dans la cas des trains lourds (marchandises) la pousse seule est impossible, il y a toujours une locomotive en tête de train. Les conducteurs sont soumis aux ordres d'une signalisation extérieure qui est rappelée à l'intérieur de la cabine. Dans le cas des TGV ou de certaines rames accueillies sur les lignes à grande vitesse, la signalisation est en cabine, ne subsistent le long des voies que des repères fixes qui matérialisent les points d'exécution des ordre (arrêt, début de ralentissement, de reprise de vitesse, etc).

Sur des trains particulièrement longs ou lourds, p. ex. chemins de fer minéraliers, plusieurs locomotives peuvent être utilisées pour la traction du convoi. Elles peuvent être regroupées à une extrémité du train, réparties aux deux extrémités, ou plus rarement au milieu du train (cette organisation, qui réduit les efforts pour les convois les plus lourdement chargés et les voies les plus fragiles, est nécessaire pour répartir les efforts de traction et ne pas dépasser les limites de résistance des attelages). Dans ce cas, comme dans celui d'une voiture pilote, les informations de la signalisation, ainsi que les commandes de traction, sont transmises soit électriquement soit par radio depuis la cabine de conduite à la tête du convoi.


Les informations originales de cette page proviennes de Wikipédia

Repères Modifier

Époque 0 (Royaume Uni)

Époque II (Royaume Uni)

Bibliographie Modifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard