FANDOM


  • Arnoux, Jean-Claude-Républicain (1792-1866)
Modèle:News

WikipédiaJean-Claude Arnoux dans Wikipédia.

  • Né le 16 décembre 1792 au Cateau (Nord), il est admis en 1811 à l'Ecole polytechnique et en sort sous-lieutenant dans l'artillerie. Démissionnaire le 16 juillet 1815, il entre dans le génie civil, est durant quelque temps attaché à l'enseignement scientifique de l'Ecole centrale et devient administrateur des Messageries générales.
  • C'est à lui qu'est dûe l'invention des trains articulés destinés à parcourir à grande vitesse des courbes de très petit rayon. Grâce à ce système, qui lui valut en 1839 le grand prix de mécanique de l'Institut, Arnoux a pu franchir, par des développements en lacets, le coteau sur le sommet duquel est assise la ville de Sceaux. Ces lacets ont des courbes de 50 et même de 30 mètres de rayon; à chacun des points extrêmes la voie unique se recourbe sur elle-même, suivant une espèce de raquette raccordée avec une gare circulaire de 25 mètres. Le chemin de fer de Paris à Sceaux, a été concédé directement à l'inventeur pour cinquante années par ordonnance du 6 septembre 1844. Et pour l'exécution du projet de ce chemin de fer, de son tracé et des travaux de réalisation, il s'est fait assister par ses deux gendres, lui-même assurant la direction de l'ensemble. Dulong, ancien officier d'artillerie, fut plus spécialement chargé du matériel, de la voie et de ses accessoires, des bâtiments des stations, tandis que Lalanne s'est occupé du tracé, des terrassements et des ouvrages d'art. Commencé au printemps de 1845, ce petit chemin de fer est inauguré le 6 juin 1846. Par la suite Lalanne participera aux études du prolongement du chemin de fer de Sceaux sur Palaiseau et sur Orsay.
  • Il faut ajouter que Arnoux utilisera le transbordement et le transport des diligences sur les chemins de fer entre Paris et Orléans le 10 juin 1843, manoeuvre d'arrière garde pour retarder la disparition des grandes entreprises de diligences menacées par l'avènement et le développement des chemins de fer. Ce procédé existait en fait depuis le 1 mars 1832 sur la 1ère ligne de France entre Saint-Étienne et Andrézieux. En fait il semble que cet ingénieur ait misé sur les deux tableaux puisque, administrateur du chemin de fer de Strasbourg de 1845 à 1852, il devint en 1856 directeur de la Compagnie générale des voitures parisiennes, mode de transport mieux adapté au milieu urbain. On a de lui des brochures relatives aux chemins de fer, entre autres sur un système de voitures pour toutes courbures (1838).

Chronologie Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard