Wikia

Le monde des chemins de fer

Compagnie des houillères de la Grand Combe et des chemins de fer du Gard

Discussion0
6 610pages sur
ce wiki
  • En 1836 est créée la Compagnie des houillères de la Grand Combe et des chemins de fer du Gard.


  • L'exploitation du bassin houiller d'Alès est fort ancienne : dès 1230, Bernard de Soucanton, abbé de Cendras, affectait à l'infirmerie de son monastère une rente annuelle de cent sols sur les huit livres que lui versaient annuellement à titre de cens les exploitants auxquels il avait affermé des gisements de terre noire sur les domaines du monastère. En 1773 intervient le célèbre Tubeuf, découvreur de houille un peu partout en France. Son action fut contrecarrée par la famille Castries, propriétaire de concessions voisines. En 1786, Tubeuf fut dépossédé au profit des propriétaires du sol.
  • De 1809 à 1817, un certain nombre de concessions furent délimitées. Celle de La Grand-Combe fut accordée à la famille Castries. Le morcellement du bassin ne pouvait conduire à une bonne exploitation. Entre 1818 et 1826, des regroupements eurent lieu qui aboutirent à la Société civile des houillères de la Grand Combe.
  • En 1830, le maréchal Soult, fondateur des forges d'Alais et président de la société du Canal de Beaucaire songe à relier le bassin d'Alais au canal et chargea de l'étude un ami de son fils, ingénieur des Ponts et Chaussées, Paulin Talabot. Ce dernier préféra le chemin de fer et en obtint la concession en 1833. On songea à une fusion du chemin de fer, des forges d'Alais et des mines de La Grand-Combe. Ce projet échoua. Talabot réunit donc les mines de la Grand-Combe et le chemin de fer dans la Compagnie des houillères de la Grand Combe et des chemins de fer du Gard, avec de grands commerçants marseillais, l'appui de la Maison Rothschild et une aide de l'État, en 1836, sous forme d'une société en commandite et en nom collectif, au capital de 16 millions. Le réseau fut rétrocédé en 1852 à la Compagnie des chemins de fer de Lyon à la Méditerranée qui fusionna plus tard avec le PLM.
  • En 1877, la compagnie absorba la Compagnie des Mines de Trets.

Devant la dificulté de constitué le fond social, la compagnie demande en 1837 l'obtention d'un prêt de 6 millions de l'Etat qui lui sera accordé le 17 juillet.

Chronologie Modifier

Voir : la chronologie de la compagnie.

Lignes Modifier

Voir : Les lignes de la compagnie.

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard