FANDOM


  • La ligne Cannes - Grasse est décidée par la loi du 2 juillet 1861. La ligne à été ouverte au trafic voyageurs et marchandise de 1870 à octobre 1938, réouverte pendant les hostilités par les forces d'occupation et refermé en 1946 au trafic voyageur seulement. Dès le début des années 1990, la desserte de la ligne fut portée à six allers et retours par jour, et renforcés d'un septième train en saison hivernale.
  • Dans les années 1903 à 1911, il est procédé à la mise sous tension électrique de la ligne entre Grasse et Mouans-Sartoux suivie d'une phase d'essais du courent industriel par les ingénieurs Auvert et Ferrant, essais interrompu en 1914 début de la première mondiale. L'après guerre est marqué par un face à face rail route, qui conduira a une suppression de la desserte ferroviaire voyageur en octobre 1938 directive Ministériel de l'époque.
  • Après la seconde guerre mondiale et jusqu'en 1991 seul le trafic marchandise a perduré jusqu'à Grasse et , de 1978 à 1995 la ligne fut réouverte au trafic voyageur grâce à l'action du Comité Cannes-Grasse et de Mr Bernard Cornut Gentil Maire de Cannes, entre Cannes-Ville et Ranguin, et sera mal exploitée par le S.I.T.P de Cannes - Le Cannet (Syndicat Intercommunal de Transports Public de Cannes-Le Cannet) gestion qui amènera sa fermeture en 1995 suite a des grèves. Depuis 1995 la section Cannes La Bocca à l'embranchement du client FRET de la CAAT reste exploité.
  • La ligne a étée réouverte le 26 mars 2005.

Chronologie Modifier

Tracé Modifier

Electrification Modifier

Sur le web Modifier

  • www.trains-fr.org/ccg/histo.htm Comité pour la Réouverture de la Ligne SNCF Cannes-Grasse


  • Pour expérimenter l'électrification par courant monophasé 25 Hz, la Compagnie du PLM électrifie en 1909 la section de Grasse à Mouans-Sartoux de la ligne Cannes-Grasse, d'une longueur de 7,3 km avec une rampe de 20 %o. Le courant adopté est du 12 kV 25 Hz avec prise aérienne sur ligne caténaire et transformation du courant monophasé en courant continu sur la locomotive suivant le procédé Auvert-Ferrand (redresseur-régulateur tournant à tension variable obtenue par décalage des lignes de balais du collecteur...ouf!).
  • Des séries de trains d'essais sont assurés en 1910 et en 1911. Mais l'entretien assz important du convertisseur à cause du grand nombre nécessaire de balais, son prix et son poids trop élevé font que cet essai venant trop tôt ne sera pas poursuivi, et le PLM attendra 20 ans avant d'avoir une ligne électrifiée à voie normale.

Catégories:


Sur le net Modifier